Le quotidien

Ton prof déclare que le télétravail c’est mieux pour les femmes,
pour qu’elles s’occupent plus de leurs enfants.

À qui incombent les tâches ménagères ? Pourquoi notre rôle au sein de la maison devrait-il être défini par notre genre ?

 

Les pubs montrées ici, mettent en scène des hommes effectuant des tâches mé-
nagères, jusque là, tout va bien.

 

La phrase d’accroche fait référence à Amstrong, l’astronaute qui a marché pour la première fois sur la Lune en 1969 : « C’est un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’humanité. »

 

Marcher sur la Lune pour la première fois a été un événement historique dont on se souvient car il marque le début de la présence de l’humanité dans l’espace.

 

On peut alors se demander ce que sousentend cette publicité… si on les analyse dans leur ensemble, l’homme se soucie peu des appareils ménagers qu’il a chez lui mais, par contre, l’arrivée de cet objet à la maison est un événement marquant pour sa femme.

 

Pourquoi cet événement serait remarquable pour sa femme et pas lui ?


En vivant dans le même foyer, ne devrait-il pas se servir autant, ou plus, de
cet objet ?

 

Ces pubs font appel à ce qu’on appelle « la charge mentale », ce dont le témoignage nous parle aussi. Avec le télétravail, les employés sont plus présents
chez eux, ce qui leur permet de s’occuper davantage des tâches ménagères et
des enfants.

 

Pourquoi ce serait aux mères de les faire plutôt qu’aux pères ?


Pourquoi les femmes seraient automatiquement heureuses d’avoir de meilleurs appareils ménagers ?

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© MJC Persan 2021 · accueil@mjcpersan.fr · 01 39 37 46 98